Calao

Calao à bec rouge :

Ce petit calao noir et blanc se distingue principalement par ses ailes tachetées, ses rectrices externes blanches et son long bec recourbé rouge. Le mâle de la race nominale affiche une petite tache jaune à la base du bec, il y a aussi une ligne noire sur la moitié intérieure de la mandibule inférieure. Contrairement à la plupart des autres espèces de calaos, le bec n'est pas surmonté d'un casque creux. La peau nue qui entoure l'œil et qui recouvre la gorge varie du rose au jaunâtre. Les yeux sont bruns.

 Calao à bec noir :

Cet oiseau diffère du petit calao à bec rouge, non seulement par la couleur de son bec mais également par le dessin de sa queue. Chez lui, en effet, seules les rectrices latérales sont partiellement blanches, le reste étant noir. Le mâle diffère de la femelle par la coloration de son bec qui est noire, excepté la base qui est jaune crème jusqu'à la moitié du maxillaire. Celui de la femelle est jaune à la mandibule supérieure et noire à la mandibule inférieure, l'extrémité étant rougeâtre.

Son cri est un 'pi pi pi' perçant qui s'accélère et qui se développe pour devenir un sifflement plutôt triste et descendant 'pipipipipipipi pleu pleu'. En vol, le calao à bec noir émet un simple 'pleu' qui peut être entendu de loin. Quand il crie, il redresse le corps verticalement et agite les ailes. Son appel plaintif est répété de nombreuses fois, mais il peut parfois se faire entendre pendant vingt minutes sans interruption.

Les calaos à bec noir fréquentent les zones boisées, les savanes buissonneuses, les prairies sèches pourvues d'arbres et de fourrés, du niveau de la mer jusqu'à 1700 mètres.

Les calaos à bec noir recherchent principalement leur nourriture dans les feuillages, ce qui ne les empêche pas de descendre parfois à terre. Leur régime est mixte. Il se compose d'insectes, d'araignées, de petits rongeurs, de grenouilles et de quelques fruits. La part de la matière animale constitue 85% de son menu.

Le calao à bec rouge émet des gloussements, tels que "kok-kok-kok-kokok-kokok-koko" augmentant en cadence et en volume.

Les calaos à bec rouge fréquentent les savanes ouvertes et les zones boisées clairsemées, particulièrement celles qui ont un sous-bois épars. Ils visitent également des broussailles sèches d'épineux. Ils se nourrissent de coléoptères, de termites, de larves de mouches et de sauterelles, les invertébrés constituant le plus grande partie du régime. Les petits animaux à squelette comme les geckos, les oisillons et les rongeurs n'en constituent pas moins des proies valables. Certains fruits sont aussi ingurgités et à la saison sèche, ils semblent apprécier les graines.

Les calaos à bec rouge sont originaires du continent africain au sud du Sahara. Leur aire de distribution est scindée en 2 larges bandes qui traversent le continent d'ouest en est. La première bande va du Sénégal jusqu'à la corne de l'Afrique et la Tanzanie. La seconde bande, disjointe, va de l'Angola et de la Namibie jusqu'au Mozambique et au Natal.

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon