Huppe fasciée d'Afrique

Très bel oiseau avec sa crête magnifique parfois déployée, la Huppe fasciée est plus souvent entendue que vue. Elle se pose souvent à découvert lorsqu’elle lance son cri typique. Le cri typique de la Huppe fasciée est une phrase résonnante « hup-hup-hup » souvent entendue tôt le matin au printemps. Cette phrase peut comprendre 2 à 5 notes avec de courtes pauses entre elles. Ce chant porte loin.
Quand l’oiseau est excité, il émet des cris aigus et grinçants « shaahr ».

Le mâle adulte a le plumage chamois rosâtre ou sable chamoisé sur la tête, le cou, le manteau et les parties inférieures (plus rosâtres). Le croupion et l’abdomen sont blancs.
Les ailes arrondies sont noires, barrées de blanc sur les extrémités des primaires. Quand les ailes sont fermées, on peut voir plusieurs larges bandes blanches.
La queue légèrement arrondie est noire avec juste une bande blanche. La tête, le cou, le manteau et sur la tête, la crête sont sable chamoisé avec des extrémités noires et blanches. Cette crête est habituellement aplatie, mais au cours des parades, elle est déployée en un superbe éventail composé de 28 plumes.
Le long bec courbé vers le bas mesure environ 5 à 6 cm de longueur. Il est noirâtre, plus clair à la base. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris.

La Huppe fasciée a une vaste distribution. Elle est commune en Europe, Afrique du Nord et subsaharienne, Madagascar et Asie. La majeure partie des populations du nord de l’habitat migre vers les régions tropicales pour passer l’hiver. Les races africaines sont sédentaires.

La « senegalensis », ainsi que les autres races subsahariennes, sont considérées comme faisant partie de la de la variété  Huppe d'Afrique, qui est la plus foncée avec un plumage d’un fauve profond et une crête aux extrémités noires sans traces de blanc.

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon