Séjour insolite... (Episode 3

Medelin - Sofiane PamartSofiane Pamart
00:00 / 04:05

Au mois de février, nous sommes partis en escapade dans le massif du Pilat, pour un séjour "off road" tant pour notre Defender que pour nos chaussures de marche. Objectif, vivre quelques jours déconnectés (sans téléphone, sans Internet, sans télévision...).

Un séjour au plus près de la nature dans une fuste sur la commune de Planfoy.

"Séjour en fuste" à Planfoy

La commune de Planfoy, nichée sur les pentes du col de la république sur la RD 1082, se situe au sud-est du département de la Loire, dans le Parc Naturel Régional du Pilat. L'altitude du territoire communal varie de 597 mètres à 1099 mètres. 

Une partie du territoire communal est incluse dans deux sites Natura 2000 (réseau écologique européen de sites naturels d'intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux »). Ce réseau est constitué de Zones spéciales de conservation (ZSC) et de Zones de protection spéciale (ZPS). 

png8.png
16788.jpg
Carte.jpg

Situé à 6km au sud de Saint-Etienne, Planfoy fut longtemps rattaché à la Grand’Eglise de Saint-Etienne ; puis, ce lieu-dit  devient un hameau de Saint-Genest-Malifaux, situé entre les deux vallées du Furan et du Furet où sur les bords s’établirent les forges des Molières qui fabriquaient de la coutellerie.

Le territoire communal, par une loi du 23 mai 1863 portant création de Planfoy, a été pris sur les trois paroisses de Saint-Etienne, Saint-Genest-Malifaux et Rochetaillée. L’origine du nom proviendrait de plantations de fayards, nom du hêtre dans cette région où il fut abondant autrefois.

Porte.jpg
Façade.jpg
Eglise de Planfoy.jpg

C'est dans la côte de Planfoy qu'eut lieu la première course automobile en 1899 et, pendant plusieurs années de nombreux cyclistes de tous âges ont participé à la journée "vélocio", épreuve cycliste de côte ayant lieu chaque année au mois de juin dans le massif du Pilat, en hommage à une figure emblématique du cyclotourisme français, Paul de Vivie, dont le surnom est « Vélocio ».

Le bourg de planfoy, situé à une altitude de 967 mètres, regroupe autour de son église de belles maisons de pierre. C'est également le départ de 7 sentiers en boucle que nous avons parcourus pendant notre séjour.

fuste copie.jpg

Quelques vues des paysages qui bordent la commune de Planfoy, et s'offrent à nous, sur les sentiers au départ de notre fuste...

Paysage vu de Planfoy 3.jpg
Paysage vu de Planfoy 4.jpg
Vue de Planfoy 5.jpg
vue de Planfoy 1.jpg
vue de Planfoy.jpg
vue de Planfoy 2.jpg
Forêt Planfoy.jpg

Le massif du Pilat doit l'essentiel de son attrait à sa parure forestière. La forêt s'étend sur près de 33 000 hectares couvrant ainsi près de 50% du territoire. Le peuplement forestier est dominé par la futaie résineuse à 65%, les feuillus représentant 8% de la surface boisée et les futaies mixtes de feuillus et résineux 28%.

La forêt progresse au rythme de 200 ha par an sur le territoire pour sa très grande majorité à 90% de manière naturelle.

Fuste sous le gel.jpg

La fuste est une construction en bois dont les murs sont faits de troncs bruts (non calibrés), simplement écorcés et empilés, les fûts s'encastrent dans leur longueur et sont entrecroisés dans les angles.

Fuste vue drone.jpg
Fuste face bis.jpg

La construction d'une fuste est issue d'une technique traditionnelle très ancienne du travail du bois.

Largement utilisée dans les pays nordiques (Canada, Etats Unis, Norvège, Suède, Finlande, etc. ... ), on trouve aussi le savoir faire des fustiers dans les pays de l'Est de l'Europe. Dans chaque région, les fustiers développent des techniques qui leur sont propres et il existe de nombreuses variations dans les modes de construction à travers le monde.

Fuste de profil face.jpg
Fuste profil bis.jpg

Le matériau utilisé est le rondin de bois brut, qui provient d'un tronc d'arbre d'un diamètre entre 20 et 50 cm, dont le fût a été écorcé puis taillé à la main de manière artisanale.

Chaque tronc garde ainsi sa forme et ses courbures naturelles ce qui rend chacune de ces constructions en bois empilés unique et originale. C'est tout l'art du fustier que de choisir et d'orienter chaque tronc prenant place dans la construction afin de créer une harmonie et une atmosphère chaude et confortable. 

Fuste vue drone bis.jpg
Fuste de face.jpg

 

Depuis la fin du siècle dernier la fuste suscite un regain d'intérêt en France où l'on voit ce type de maisons en bois se développer sur le territoire..

Intérieur Fuste.jpg
Intérieur Fuste vue sur porte.jpg

Aménagement intérieur de notre fuste, une grande pièce à vivre bien équipée et dotée d'un poêle qui flambera tout notre séjour, nous offrant une douce quiétude réparatrice, au retour de nos balades .

Chambre principale.jpg
SdB.jpg
Fuste profil.jpg
Poële fuste.jpg
Chambre secondaire.jpg
Fuste vue drone.jpg

 ... Une chambre principale et une seconde chambre avec lits superposés qui nous a servi de" dressing" et une pièce d'eau avec toutes les commodités.

Nos balades :

Tous les matins de notre séjour, nous sommes allés marcher afin de découvrir les différents circuits proposés sur Planfoy, mais également sur les communes voisines. En moyenne, nous parcourions "pedibus cum jambis" 13 kilomètres de sentiers, chemins forestiers et pistes, au balisage, pour certains, très précaires... 

Cascade rive droite Gouffre d'Enfer - Cadre Portrait -.jpg
Cours d'eau rive gauche - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer Planfoy 06022022.jpg
Vue du barrage rive gauche - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer Planfoy 06022020.jpg
Chemin après le barrage - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer 06022022.jpg
Cours d'eau du Gouffre d'Enfer - Cadre Portrait -.jpg
Barrage du Gouffre d'Enfer amont - Cadre Paysage.jpg
Barrage du Gouffre d'Enfer aval - Cadre Paysage.jpg
Vue barrage du Gouffre d'Enfer amont - Cadre Paysage.jpg
Falaises Gouffre d'Enfer - Cadre Paysage.jpg

Le tour des barrages : Circuit de 14 kilomètres au départ de notre fuste avec au total un dénivelé de 260 mètres à descendre puis à remonter. 

Barrage du Gouffre d'Enfer :

Très belle promenade, qui nous fait descendre au barrage du Gouffre d'Enfer. 

Construit dans une vallée très encaissée en 1866, l’originalité de ce barrage, c’est d’abord d’être situé dans un cadre de forêts et de falaises très dépaysantes, mais également que dès sa construction, l’approche touristique a été prise en compte d’où cette magnifique partie de sentier, mais aussi l’aménagement du Belvédère et des plantations avec des essences très variées.

Depuis 2003, sans doute en raison de son âge, le barrage n’est plus mis en eau et sert comme écrêteur de crues. Ce qui est compréhensible pour la sécurité, mais regrettable pour le paysage. Le plan d’eau, avec ses méandres était magnifique dans son écrin de forêt.

Le site du Gouffre d'Enfer est un pôle d'activités verticales qui propose un ensemble d'équipements complémentaires et progressifs pour se familiariser et s'entraîner aux techniques de l'escalade. Il est composé d'une via ferrata adultes avec une tyrolienne de 200 mètres, un parcours montagne adultes, un site sportif d'escalade.  Mais également d'une via ferrata et d'un parcours montagne enfants.

Ciruit tour des barrages.jpg
Barrage du Gouffre d'Enfer vue rive droite - Cadre Portrait.jpg
Escalier Barrage du Gouffre d'Enfer Cadre Paysage.jpg
Barrage Gouffre d'Enfer Rive Gauche - Cadre Portrait.jpg
Vue barrage - Cadre Paysage Gouffre d'Enfer Planfoy 06022022.jpg

Au pied du barrage, des escaliers remontent les 52 mètres de dénivellation pour accéder au sommet de la digue.

Aqueduc dessin.jpg

L'aqueduc des Sources des Fontaines, construit simultanément avec le barrage du Gouffre d'Enfer, l'ouvrage doit améliorer l'alimentation en eau de la ville de Saint-Etienne par les bornes fontaines, mais également parer aux incendies, fournir les jets d'eau des places publiques et améliorer la propreté des rues.

Le chantier s'ouvre en 1859 et se termine en 1862.

Sur environ 1000 ha, les eaux d'une vingtaine de sources et de petits ruisseaux sont captées pour être acheminées jusqu'à l'aqueduc. Le 1er janvier 1863, tout Saint Etienne salue l'arrivée d'une eau pure et limpide qui aura parcouru 17 kms et 565 mètres de dénivelé. L'aqueduc longe le Furan sur sa rive gauche jusqu'au

La Ventellerie GP - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer Planfoy 06022022.jpg
La ventellerie - Cadre Portrait - Gouffre d'Enfer Planfoy 06022022.jpg
Cascade gelée - Cadre Portrait - Gouffre d'enfer Planfoy 06022022.jpg
Cascade gelée ter - Cadre Portrait - Gouffre d'enfer Planfoy 06022022.jpg

Gouffre d'Enfer qui atteignit très vite ses limites.

La Ventellerie, "ventiler les eaux du Furan". Le chantier du Gouffre d'Enfer démarre à l'été 1859. On commence par la ventellerie pour détourner la rivière et assécher la zone de construction du barrage. Cet édifice technique se présente comme un pont avec 10 arches étroites surmontées de treuils. 5 vannes sont fermées côté réservoir, 5 autres détournent le cours du Furan dans le canal de dérivation.

Plan La ventellerie.jpg

L'ouvrage sera ensuite le centre névralgique pour gérer l'eau du site.

C'est ici que l'on va maîtriser la hauteur du réservoir du barrage, l'alimentation des usines de la vallée et que l'on va pouvoir écrêter les crues.

Le réservoir du barrage doit être maintenu à un niveau constant pour garantir l'alimentation en eau potable de Saint-Etienne. Si le niveau baisse, le gardien compense et ouvre les 5 vannes de gauche. En cas de crue la ventellerie laissera monter le niveau du barrage et si besoin dirigera une partie du flot dans le canal de dérivation, via les 5 vannes de droite.

Carte postale La ventellerie.jpg

Pas du Riot, second barrage construit en 1878 pour compléter le

Colvert.jpg
Colvert remonte le courant - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer Planfoy 06022022.jpg

Rencontre avec un Colvert qui remontait le courant du Furan aux abords de la Ventellerie.

Barrage du Pas du Riot - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer 06022022.jpg
Barrage du Pas du Riot vue de la retenue.jpg
Paysage hauteurs du Pas du Riot.jpg
Cascade.jpg
Le Furan.jpg
Retenue du barrage du Pas du Riot bis.jpg
Barrage du Pas du Riot partie gelée.jpg
Retenue du barrage du Pas du Riot - Cadre Paysage - Gouffre d'Enfer Planfoy 06022022.jpg

Le barrage du Pas du Riot, construit entre 1873 et 1878 retient les eaux du Furan dans une retenue de 14 hectares. Sa capacité est de 1 million de mètres cubes. Il participe à l'alimentation en eau de près de 330 000 usagers du département de la Loire. En moyenne le barrage assure 60% des besoins en eau de la ville de Saint-Etienne et de sa couronne. La qualité préservée des eaux du Furan facilite le traitement. Cette ressource est un véritable trésor situé dans un écrin naturel exceptionnel.

Retenue du barrage du Pas du Riot.jpg
fuste copie.jpg
Saint-Etienne vue du balcon du Guizay - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg

Le Balcon de Guizay : Circuit de 8.5 kilomètres au départ de l'esplanade du Sacré-Coeur de Guizay. Dénivelé assez important pour descendre et remonter de l'Ondenon. Point haut 910 mètres, point bas 681 mètres.

Le site du Guizay est un lieu remarquable qui domine la ville de Saint-Étienne et la vallée de l’Ondenon en limite ouest du Parc. Ce site s’insère dans un ensemble plus vaste appelé « le balcon stéphanois » orienté vers l’axe nord-sud de la Grand’Rue, rectiligne de 5 km.

Le site aurait plus de majesté sans les antennes et surtout sans les lignes Haute Tension. En effet, de part sa position stratégique en belvédère sur l’agglomération, le Guizay est ponctué de nombreuses antennes de radiocommunications qui viennent enserrer son point d’attrait originel, la statue du Christ ou Sacré-cœur inaugurée en 1934. 

Balcon du Guizay.jpg

Statue du Sacré-Cœur du maître sculpteur Fredy Stall - 1934

Sacré-Coeur - Cadre Portrait - Balcon du Guizay 100220222.jpg

Par la verticalité des infrastructures et ouvrages qui le ponctuent, le site du Guizay est un véritable point d’appel visuel, un élément structurant du paysage à l’échelle du territoire de l’Ondenon et du Furan pilatois.

Le Guizay offre une vue sur la topographie singulière de Saint-Étienne : la ville collinaire s’étire entre le Pilat au sud et la plaine du Forez au nord; à l’arrière plan, on distingue les Monts du Forez à l’ouest et ceux du Lyonnais à l’est.

Le centre-ville se distingue par un ensemble très serré de constructions aux tuiles rouges avec quelques bâtiments de grande hauteur émergeant au-dessus de ce tissu urbain, caractéristique du plan en damier dessiné par Dalgabio. 

Sous bois - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Paysage - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Chemin forestier et Ondenon - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
L'Ondenon - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Sentier verglacé vers l'Ondenon - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Sentier vers l'Ondenon bis - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Roche sentier de l'Ondenon - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Sentier vers l'Ondenon - Cadre Paysage - Balcon du Guizay 10022022.jpg
Sculture naturelle - Cadre Portrait - Balcon du Guizay 10022022.jpg
fuste copie.jpg

Quelques images prises au gré de nos balades...

Sous bois sous le soleil - Cadre Paysage - Planfoy 07022022.jpg
Forêt Planfoy.jpg
Forêt - Cadre Paysage - Planfoy 07022022.jpg
Sous bois rocheux - Cadre Paysage - le Bessat 09022022.jpg
Piste forestière - Cadre Paysage - Planfoy 07022022.jpg
fuste copie.jpg
Bovins.jpg
Bovin.jpg

Au cours de nos excursions, nous n'avons pas croisé d'animaux excepté de belles Limousines et quelques bœufs fermiers d'Aubrac...

Chevreuil en fuite.jpg
Chevreuil en fuite bis.jpg

Au détour d'une piste en plein découvert, un chevreuil en fuite photographié au "jeté"...

Buse en vol profil - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol face - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol dessous bis - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol dessous - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol profil ter - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol profil bis - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol profil gauche ter - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg

J'ai donc décidé d'orienter mes objectifs vers le ciel, afin de saisir les Buses variables que nous avons le plaisir d'observer à chacune de nos sorties, lors de leurs survols des massifs découverts ...

Buse en vol face ter.jpg

La Buse variable est un rapace assez placide, plutôt farouche. Dérangée, elle s'envole calmement en piaulant. 

Comme son nom l'indique, elle a un plumage extrêmement variable. Cela peut aller d'un blanc presque pur à un brun sombre quasi uniforme, avec tous les intermédiaires possibles et imaginables. La silhouette est massive, particulièrement chez la femelle, plus grande et plus robuste que le mâle. 

Le cri habituel de la Buse variable est un miaulement plaintif de 2 secondes environ, un "kiiaaaahh" puissant, de tonalité élevée mais dont l'intonation a tendance à baisser à la fin. L'oiseau l'émet le plus fréquemment en vol, mais également au posé.

La Buse variable est avant tout un oiseau forestier. Il a besoin des arbres pour la nidification. Mais plutôt que la forêt compacte, il apprécie les marges des zones forestières, les lisières et clairières, les petits boisements et bosquets, les prés-bois en altitude, etc.

Les milieux ouverts servent à l'alimentation.

La buse recherche avant tout les petits rongeurs tels que les campagnols des cultures qu'elle chasse à l'affût depuis un perchoir élevé ou alors en vol sur place lorsque le temps s'y prête. Les proies sont capturées au sol à l'issue d'un vol oblique. 

La Buse variable n'est pas menacée. 

Buse en vol face bis - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
Buse en vol dessous ter - Cadre Carré - Planfoy 08022022.jpg
fuste copie.jpg

En complément de nos excursions pédestres, aux vues des terrains de jeu qui s'offraient à notre véhicule, nous n'avons pas boudé notre plaisir de faire crapahuter notre Defender sur les pistes forestières ouvertes à la circulation des tous-terrains.

Paysage - Cadre Paysage - le Bessat 09022022.jpg
Cascade - Cadre Paysage - Planfoy février 2022.jpg
Plume - Cadre Carré - le Bessat 09022022.jpg
Defender 1 Cadre Paysage - Planfoy Février 2022.jpg
Defender 2 - Cadre Paysage - Planfoy Février 2022.jpg
Defender 4 Cadre Paysage - Planfoy Février 2022.jpg
Defender 3 - Cadre Paysage - Planfoy Février 2022.jpg
Norbert - Cadre Portrait - Planfoy 08022022.jpg

Les randonneurs, également "tous-terrains"... Nous sommes passés de la marche sur la neige, dans la boue, sur la roche...

Nous avons arpentés des pistes en sous bois, en forêt, des sentes en tourbières, des chemins improbables et des routes vicinales.

Sente forestière - Cadre Paysage - Planfoy février 2022.jpg